Nouveau
Boîte Fuji-san le matin 50 grammes Agrandir l'image

Boîte Fuji-san le matin 50 grammes

Point culminant du Japon, le sommet enneigé du Mont Fuji a inspiré des générations d'artistes. Considéré comme sacré depuis plus d'un millénaire, il fait partie intégrante de l'histoire nippone. Il est considéré comme sacré par la population, et ce depuis le VIIe siècle. Il fait d’ailleurs partie des Sanreizan, les trois montagnes sacrées du Japon, avec le Mont Tate et le Mont Haku.

ABOIFUJ1

Nouveau produit

8,50 € TTC

En savoir plus

Boîte en métal à double couvercle , recouvert de papier Washi.

vendue vide.

Hauteur 10 cm, diamètre 6,5 cm

Une légende shinto (dont il existe plusieurs versions) raconte qu'un empereur ordonna qu’on détruise un élixir d'immortalité au sommet du Fujisan. De là proviendrait la fumée, due au breuvage qui se consume, qu’il dégage parfois.

Le Mont Fuji, bien que prenant parfois l’image d’un dieu pour certains, est surtout considéré comme le lieu de résidence des dieux, et en particulier de KonoHanaSakuya-hime (aussi appelée, entre autres, Fuji-hime). Cette dernière, fille du dieu des montagnes, est la déesse des floraisons, en particulier de celle des cerisiers, et la protectrice du Fujisan.

Des sanctuaires lui sont dédiés dans l’espoir qu’elle apaise le volcan. Le temple shinto Sengen est le plus important d’entre eux et se décompose en réalité en plusieurs sanctuaires le long du chemin de pèlerinage.

Pour la religion bouddhiste, c’est sa forme, rappelant le bouton blanc et les huit pétales de la fleur de lotus (fleur emblématique de Bouddha), qui en font sa symbolique sacrée.

Ce caractère sacré interdit l’ascension aux femmes jusqu’en 1872. Jusqu’à cette date, les femmes devaient attendre les hommes qu’elles étaient venues accompagner dans des sanctuaires appelés Nyonindo.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Boîte Fuji-san le matin 50 grammes

Boîte Fuji-san le matin 50 grammes

Point culminant du Japon, le sommet enneigé du Mont Fuji a inspiré des générations d'artistes. Considéré comme sacré depuis plus d'un millénaire, il fait partie intégrante de l'histoire nippone. Il est considéré comme sacré par la population, et ce depuis le VIIe siècle. Il fait d’ailleurs partie des Sanreizan, les trois montagnes sacrées du Japon, avec le Mont Tate et le Mont Haku.