Tasse - gaïwan, Cité interdite porcelaine fine

Bâtissez un songe avec du marbre, du jade, du bronze et de la porcelaine, charpentez-le de cèdre, couvrez-le de pierreries, drapez-le de soie, faites-le ici sanctuaire, là harem, là citadelle, mettez-y des dieux, mettez-y des monstres, vernissez-le, dorez-le, fardez-le, faites construire par des architectes qui soient des poètes les mille et un rêves des mille et une nuits...(Victor Hugo)

ATACI01

Nouveau produit

19,50 € TTC

En savoir plus

Tasse de porcelaine fine, recouvert de glacis émaillé. Sous-tasse rose concubine, tasse jaune empereur, couvercle vert mandarin.

Diamètre 11 cm x hauteur 8 cm.

Le Gaïwan, la tasse à couvercle traditionnelle chinoise:

Un gaiwan (chinois simplifié : 盖碗 ; chinois traditionnel : 蓋碗 ; pinyin : gàiwǎn ; littéralement : « bol à couvercle ») est une tasse chinoise à couvercle servant pour les infusions et la consommation de thé. Le terme zhōng est aussi couramment utilisé.

Depuis la dynastie chinoise Ming, le thé était généralement consommé dans la vaisselle où il était préparé. Comme décrit par le maître de thé Lu Yu, ce bol spécial doit être assez large pour l’infusion du thé, suffisamment compact pour être tenu confortablement dans une main pour être consommé. Le terme pour cette pièce de vaisselle était simplement chawan (茶碗, litt. « bol à thé »). Ce fut pendant la dynastie Ming que les innovations dans le rituel du thé et dans sa préparation qu’est né cette vaisselle maintenant incontournable, le gaiwan.

Le gaiwan est considéré par beaucoup de connaisseurs comme étant la meilleure méthode pour infuser des thés avec de délicats arômes et odeurs, tel que les thés verts et thés blanc. L’utilité du gaiwan fait qu’il est souvent utilisé dans la préparation du oolong à cause de son habileté particulière pour infuser plusieurs fois ; toutefois le gaiwan est utilisable pour tout type de thé. Le gaiwan est important dans la dégustation des thés, il permet de voir le thé pendant qu’on le boit, et il n’altère pas les saveurs et l’odeur du thé. Le gaiwan est composé d’une soucoupe, d’un bol et d’un couvercle. Le couvercle permet au thé d’être infusé dans le bol avant d'être versé dans un autre récipient, ou bien d’y être directement bu — en utilisant le couvercle pour bloquer les feuilles lorsque l’on boit. Dans ce dernier cas, le thé choisi ne doit pas infuser trop vite, puisque l'on boit dans un intervalle de temps.

Le gaiwan en lui-même peut être fait de multiples matériaux, de la porcelaine au verre. Les gaiwan d'argile de Yixing ou de jade sont très prisés par les collectionneurs.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Tasse - gaïwan, Cité interdite porcelaine fine

Tasse - gaïwan, Cité interdite porcelaine fine

Bâtissez un songe avec du marbre, du jade, du bronze et de la porcelaine, charpentez-le de cèdre, couvrez-le de pierreries, drapez-le de soie, faites-le ici sanctuaire, là harem, là citadelle, mettez-y des dieux, mettez-y des monstres, vernissez-le, dorez-le, fardez-le, faites construire par des architectes qui soient des poètes les mille et un rêves des mille et une nuits...(Victor Hugo)

30 other products in the same category: